International publié le 30/09/2021

Réduction des visas : Lamentable crise d'autorité !

visuel_visas.jpg

Le porte-parole du gouvernement fait la tournée des médias pour montrer sa capacité à appliquer les idées de droite extrême et d’extrême droite en affirmant vouloir réduire le nombre de visas pour les voyageurs venant d’Algérie, du Maroc et de Tunisie si ces pays n’acceptent pas les retours de leurs ressortissants suite à une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français).

Des commentateurs annoncent cela en expliquant qu’il était temps que la France se fasse respecter et en laissant planer l’idée que les OQTF sont prononcées à des personnes ayant troublées l’ordre public, à des « délinquants » ou pire.

Une nouvelle fois, le gouvernement surfe sur les idées racistes et xénophobes dans lesquelles certains courants de droite et d’extrême droite voudraient nous enfermer.

Non, Monsieur Attal, les OQTF sont parfois remis à des travailleurs sur les chantiers, dans la restauration, à des étudiants qui ne trouvent pas de domicile, à des personnes qui ont besoin de se faire soigner, à des membres de famille qui essaient de se regrouper, à des femmes menacées par des mariages forcées, à des personnes menacées dans leur pays et qui n’ont pas obtenu la protection de la France, à des apprentis qui essaient de se construire un métier et une vie plus sûre.

Il est inacceptable de punir les ressortissants algériens, marocains ou tunisiens dans des querelles politiciennes avec l’extrême droite en amont d’élection présidentielle. C’est une nouvelle manière d’éviter les véritables sujets de préoccupation de la population de notre pays. La raison doit revenir dans les débats politiques dans notre pays.

Le Parti communiste français apporte tout son soutien aux peuples algérien, marocain et tunisien et souhaite qu’ils puissent bénéficier de la liberté de circulation comme le précise l’article 13 de la déclaration universelle des Droits de l’homme.

Cécile Dumas
responsable adjointe du secteur international
chargée des enjeux migratoires
Conseillère régionale d’Île-de-France