Publié le 12/05/2021 par PCF

Solidarité avec Rose-Marie et Xavier – Non à la haine !

Rose-Marie et Xavier habitent Rosselange en Moselle, ils sont impliqués depuis des années dans des actions de solidarité et en particulier dans l’aide aux migrants. Xavier est également militant syndical et communiste de longue date. Rose-Marie est engagée à la CGT.

Dans la semaine du 15 mars, ils distribuent dans leur commune un tract appelant à un rassemblement de solidarité le samedi 20 mars pour protester contre une expulsion particulièrement violente d’une famille albanaise, Le vendredi 19, ils trouvent dans leur boite à lettres une lettre anonyme. Cette lettre contient des insultes racistes et des menaces de mort ! Une plainte a été déposée et appuyée par différents courriers au procureur de la République. La fédération de Moselle du PCF a pris l’initiative d’appeler à la constitution d’un large comité de soutien. Ce comité de soutien se constitue avec la participation de : CGT, FSU, CFDT, Solidaires, CNT FA-PT, CNT LDH MRAP, PCF, PS, LFI, Générations.s, EELV. Dans une déclaration commune, il appelle à un rassemblement de soutien à Rose-Marie et Xavier pour dire également non à la haine.

Ce 8 mai, plus de 400 personnes se rassemblent devant la mairie de Rosselange. La déclaration unitaire lue par Jacques Maréchal, secrétaire départemental du PCF, interroge : « Que se passe-t-il dans la patrie de Victor Hugo, de Germaine Tillion, d’Olympes de Gouges, de l’abbé Pierre pour que de tels faits puissent arriver ? Cette lettre anonyme doit raisonner comme une alarme qui doit nous mobiliser encore et encore. »

Pour l’ensemble des organisations signataires, le climat de haine doit cesser. Il est inconcevable d’accepter les thèses de l’extrême droite sur la « priorité nationale », le grand remplacement, l’immigration, comme cause du chômage, ou bien encore le refus de la régularisation des sans-papiers.

Nous devons mener une farouche bataille contre le racisme et l’extrême droite, ses idées, ses pratiques. Un vent mauvais souffle sur notre pays, il porte un venin antisocial et des fantasmes xénophobes et racistes. Ce climat de haine est aujourd’hui entretenu. Certains médias font de la banalisation de thèses honteuses et antirépublicaines leur fonds de commerce et on laisse faire. Il importe également que la puissance publique fasse son travail : il s’agit maintenant que cette affaire ne soit pas classée sans suite.

Nous souhaitons que la justice prenne toute la mesure de la gravité de tels faits et qu’elle fasse le nécessaire pour rechercher l’auteur de cette lettre et qu’elle le poursuive. Les menaces de mort auxquelles se rajoutent des propos ne peuvent rester sans réponse. Nous attendons tous des nouvelles du parquet. Le maire de Rosselange s’exprime également pour soutenir le couple de militants. Xavier, dans sa prise de parole, a lu quelques passages de la lettre : un ramassis d’insultes et de menaces. Et il dit en concluant que rien ne les fera abandonner leur combat contre la pauvreté. Des témoignages de soutien peuvent être adressés à la fédération de Moselle qui transmettra : [email protected] .

Jacques Maréchal

membre du CN, secrétaire départemental