Publié le 03/02/2021 par PCF

Toupet

Il y en a qui vraiment ne manque pas de toupet. Exemple : Jacques Julliard. Devenu depuis peu chroniqueur au Figaro, il signe cette semaine une critique sanglante contre « la gauche caviar », ces bourgeois modernes qui ont « les idées à gauche et le portefeuille à droite », qui vivent dans un entre-soi très parisien, qui jouent l’Internationale sur un piano à queue, qui ont cassé le lien entre la gauche et le mouvement social, etc. On pourrait signer son texte, après tout. Et puis on s’interroge : Jacques Julliard ? mais ce n’est pas l’idéologue de la gauche mitterando-rocardienne qui, chaque semaine ou presque, de 1969 à 2010, un bail !, dans « Le Nouvel Observateur » délivra un discours libéral de « gôche », propre à désespérer Billancourt, et systématiquement anticommuniste ? C’est ce vendeur de pacotilles qui se présente aujourd’hui comme un procureur de sa famille social-démocraie ? Etonnant ? comment appeler ce genre d’ »évolution" ? Opportunisme ? ou bien Alzheimer ?

Gérard Streiff

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus