Publié le 29/10/2019 par PCF

Tour de France des entreprises de Fabien ROUSSEL: l'étape de l'Allier

Le tour de France des entreprises engagé par Fabien Roussel a fait une étape dans l’Allier. Une journée intense, riche de rencontres et d’échanges avec, en clôture, un meeting départemental marquant l’entrée en campagne des communistes bourbonnais dans les élections municipales. 300 personnes regonflées à bloc !

L’accueil à la fédération de l’Allier, à Montluçon, a été l’occasion de rappeler l’implantation historique du Parti communiste dans ce département qui s’est doté, au début des années 60, d’un bâtiment entièrement financé par une souscription populaire. L’achat de briques en était le principe. Ce bâtiment appartenant ainsi aux communistes bourbonnais.

Le tour de l’Allier des entreprises a débuté chez l’entreprise Good Year par un long échange avec les représentants du personnel. Plus de 300 salariés travaillent sur le site de Montluçon. Malgré un taux de syndicalisation de 30 %, les choix stratégiques de la multinationale mettent en danger l’emploi, dégradent les conditions de travail, compressent les salaires pour augmenter les profits et faire de l’évasion fiscale. Les membres CGT du CSE ont expliqué le principe de l’entreprise intégrée et les stratégies à l’œuvre afin de ne pas verser de participation aux salariés. En effet, un taux de marge de plus de 3 % dégagerait ce versement. Or, les manipulations du groupe, basé au Luxembourg, font que ce plafond n’est jamais dépassé. Mais les salariés ne sont pas dupes et intentent une action en justice contre ce détournement. Fabien Roussel fait le parallèle avec la situation de General Electric. L’usine de Belfort est sacrifiée dans la stratégie du groupe basé en Suisse, alors que les conditions de non rentabilité ne sont pas prouvées. C’est pourquoi il a posé plainte au parquet national financier. Des contacts ont été pris avec le député communiste de l’Allier Jean-Paul Dufrègne et bien sûr Fabien Roussel pour donner des suites à cette rencontre.

Après un repas autour de la direction départementale du PCF, Fabien Roussel s’est rendu dans une coopérative agricole, la SICABA, à la rencontre de paysans. Cette structure assure l’abattage des productions locales bovines et ovines pour en organiser la distribution auprès des consommateurs ; l’occasion de rappeler les difficultés traversées par la filière, notamment du fait d’une sécheresse importante qui secoue tout le secteur. SICABA a obtenu le premier label rouge de France en viande bovine. Aujourd’hui, elle travaille à élargir son marché, notamment du côté des collectivités.

Une parenthèse dans ce tour des entreprises du Bourbonnais : la rencontre à la permanence du député Jean-Paul Dufrègne d’une quinzaine d’élus, maires et conseillers départementaux en secteur rural : des échanges autour de l’engagement des élus de proximité pour remplir des mandats de plus en plus complexes, où le manque de moyens doit s’articuler autour des difficultés croissantes des habitants. La commune est vivement ressentie comme le dernier service public de proximité stable, celui qu’on va solliciter même quand le téléphone est en panne.

Une dernière halte, chargée d’émotion, autour d’une trentaine de cheminots de Moulins. Ce fut l’occasion de recevoir des témoignages poignants sur les conditions de travail qui leur sont faites pour assurer un service public de qualité. En colère, parfois désemparés, ils ont partagé avec Fabien Roussel le mépris de leur direction portant une réforme qui met à mal le transport ferré. Le constat de ne pas avoir les moyens de remplir un rôle pourtant essentiel pour l’intérêt général produit de véritables blessures chez ces salariés. Le soutien des communistes apporté par le secrétaire national est un véritable réconfort et une promesse de poursuivre les luttes ensemble.

Cette journée s’est terminée à Saint-Pourçain-sur-Sioule pour un meeting départemental marquant l’entrée en campagne des communistes bourbonnais dans les élections municipales de 2020. Après un mot d’accueil du secrétaire départemental, ce meeting s’est ouvert par deux témoignages de femmes maires. Simone Billon, maire de Châtillon et ouvrière du textile, a fait part de son expérience de première magistrate d’une commune d’un peu plus de 300 habitants : un véritable dévouement à l’intérêt général pour organiser sa charge de travail d’élue et à sa condition d’ouvrière. Marie-Françoise Lacarin, maire de Cressange (630 habitants) et présidente du groupe communiste au conseil départemental de l’Allier, en a profité pour rappeler la nécessité d’avoir un vrai statut de l’élu, au risque de ne plus avoir suffisamment de citoyens qui puissent s’engager dans un mandat local. Le député Dufrègne, co-auteur d’un rapport sur les services publics en milieu rural, a développé l’étendue de son travail. En clôture, Fabien Roussel, a dénoncé les choix politiques de ce gouvernement, notamment en matière économique et sur la réforme des retraites. Les questions internationales n’ont pas été oubliées avec le soutien au peuple kurde. Pour ce lancement de campagne, le secrétaire national a rappelé le rôle essentiel de la commune pour la démocratie locale et la solidarité.

Yannick Monnet

Secrétaire départemental
Membre du CN

 

 

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus