Publié le 04/05/2022 par PCF

Un 1er Mai militant

Ce 1er Mai avait encore une fois une saveur particulière. Après le 1er Mai confiné de 2020, ce 1er Mai 2022 arrive une semaine après un 2nd tour de l’élection présidentielle qui a vu l’extrême droite plus proche que jamais d’accéder au pouvoir, puis finalement défaite par le sursaut démocratique qui a conduit à la réélection d’Emmanuel Macron pour un nouveau quinquennat. Loin d’être une validation de son programme et de ses projets pour la France, sa réélection n’est que le signe que les Français ne souhaitent toujours pas mettre l’extrême droite à la tête du pays.

Suite à l’élection présidentielle, et en attendant les élections législatives, le 1er Mai était cette année combatif, mais également joyeux et fraternel. Dans les fédérations, les camarades ont non seulement renoué avec la vente de muguet mais aussi avec les repas ou les soirées festives qui suivent la vente du muguet et les manifestations. Les cortèges étaient remplis de drapeaux rouges, avec des camarades venus en nombre pour manifester, dire leur colère contre Macron, mais également leur détermination à ne rien laisser passer pendant ce quinquennat. Plus que jamais, la lutte continue ! 

Léna Mons