Publié le 10/06/2020 par PCF

Un centenaire en livres

Le centenaire se prépare et va être l’occasion d’une belle floraison de publications sur l’histoire du PCF. Il y en aura pour tous les goûts et perspectives. Gageons que cela ne sera pas d’un maigre apport pour la réflexion historique et politique.

On annonce des synthèses du côté des historiens Serge Wolikow, Jean Vigreux et Roger Martelli (Armand Colin) comme du politiste Julian Mischi (Hors d’atteinte). Le journal inédit tenu par Maurice Thorez doit être publié cette année (Fayard). On espère la parution de la thèse de Louis Poulhès sur l’interdiction du PCF en 1939 alors que vient de paraître celle d’Alain Viguier sur les communistes de Renault (L’Arbre bleu). On attend les numéros spéciaux de revues historiques, le catalogue de l’exposition que prépare le Musée de l’histoire vivante de Montreuil, le recueil de discours communistes préparé par Nicolas Devers-Dreyfus (Le Temps des cerises) ou encore ce « Dictionnaire amoureux du communisme » de Gérard Streiff (Le Petit Pavé). On me pardonnera d’évoquer aussi « Lire le congrès de Tours » qu’à l’invitation des Éditions sociales j’ai été amené à tenter, ainsi que ces « 100 ans de Parti communiste français » (Cherche-Midi) qui ont rassemblé une trentaine de jeunes chercheurs pour proposer un parcours à travers ce siècle communiste (avec une préface de Fabien Roussel et une postface de Claude Mazauric). J’en oublie encore sans doute tant ce centenaire retient l’attention des auteurs et éditeurs.

Je voudrais en outre évoquer trois productions liées à des initiatives du PCF et de la Fondation Gabriel-Péri dont la pandémie n’aura pas eu raison.

La première, parue en début d’année, c’est le numéro spécial de « Cause commune » « PCF - Cent ans d’histoire » qui, en près de 200 pages, donne la parole à nombre d’historiens confirmés et de témoins pour aborder les 10 décennies écoulées depuis le congrès de Tours. Ce numéro double (14-15) est disponible pour 15 euros sur commande auprès de « Cause commune » (https://www.causecommune-larevue.fr/contactez-cause-commune).

La seconde, c’est le catalogue à paraître aux éditions Helvétius, de la grande exposition d’affiches originales organisée par la Fondation Gabriel-Péri : « Cent ans d’histoire de France et du PCF sur les murs ». Le spectre chronologique est inchangé : 1920-2020, mais il s’agit ici de le parcourir avec ces singulières images que sont les affiches, incarnant un combat, un mot d’ordre, un espoir. Une édition augmentée existe avec un double DVD issu du fonds prodigieux de Ciné-Archives. Les commandes peuvent être faites directement sur le site de l’éditeur (24 euros pour l’édition simple ; 35 euros pour celle avec les DVD, frais de port inclus) : www.editionshelvetius.com

La troisième, c’est le catalogue à paraître aux éditions de l’Atelier, de la grande exposition d’art initiée par le PCF et retraçant « cent ans d’histoire entre les artistes et le PCF ». Les commissaires Yolande Rasle et Renaud Faroux, avec une préface de Pierre Laurent, proposent de suivre ce chemin qui fera bien des surpris. On y trouve en effet Picasso comme Giacometti, Léger comme Duchamp, Ronis, Gromaire, Masson, Matta, Rancillac ou Le Parc. Le livre est à commander auprès de mmassou@pcf.fr au prix de 32,40 euros (frais de port inclus).

On peut regretter que notre époque - est-ce la première ? – accorde tant d’importance aux anniversaires. Aux esprits chagrins, on dira que toutes les occasions pour réfléchir, penser, comprendre et, par-là, se préparer à mieux agir, sont bonnes à prendre. Puisse ce centenaire du PCF être une occasion saisie largement pour lire cette histoire qui ne manque pas d’interroger et nourrir les combats du présent.

Guillaume Roubaud-Quashie, membre du CEN.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus