Publié le 12/05/2021 par PCF

Une journée héraultaise

Fabien Roussel était présent dans l’Hérault mercredi 5 mai. Durant cette journée, nous lui avons donné un aperçu des luttes, des aspirations aux jours heureux.

Cette journée rythmée a débuté à Béziers sur le site du Dépôt SNCF, site industriel en lutte depuis 28 ans pour son maintien et son développement. Environ 60 militants sont venus y accueillir Fabien et applaudir son discours fédérateur et mobilisateur sur la situation du secteur industriel dans notre pays. Il a notamment rappelé le rôle de la pandémie sur l’aggravation des problèmes économiques quand dans le même temps les grandes entreprises se sont abreuvées d’aides sans aucun engagement sur l’emploi et les salaires. Répondant aux propos liminaires des syndicalistes cheminots, il s’est engagé en sa qualité de Député à écrire à la direction SNCF pour exiger des charges de travail sur le site afin d’éviter sa fermeture. Il a été rappelé qu’en 2016, le directeur Régional SNCF était venu annoncer que le dépôt avait un avenir industriel, l’ensemble des présents ont demandé des actes ! Une adhésion au PCF a été faite.

A midi nous avions invité les candidat.e.s du PCF aux Départementales et Régionales à venir manger avec Fabien à la Fédération. Le temps du repas, fourni par une entreprise Montpellieraine travaillant dans l’ESS et la réinsertion, aura permis un échange sur les objectifs du PCF. Renforcer les majorités de gauche à la Région comme au Département en y faisant élire un maximum d’élu.e.s communistes qui seront autant de points d’appuis pour les luttes.

Nous avons ensuite rejoint le rassemblement régional des sages-femmes où nous avons reçu un accueil chaleureux des salarié.e.s en lutte. Fabien s’est fait le relais de leurs revendications, interpellant les médias présents sur l’urgence de revaloriser leurs salaires. Les élu.e.s et militant.e.s communistes de Montpellier étaient présent.e.s en nombre à nos côtés, insistant sur l’importance des luttes à l’hôpital dans une métropole où le CHU demeure le premier employeur.

S’en est suivi une conférence de presse à l’Hôtel de Ville, avec les élu.e.s communistes à la Mairie. Un focus particulier a été fait sur la pétition lancée récemment par le PCF pour dire stop à la suppression des jours de congés dans la Fonction Publique et exiger le retrait de la loi de 2019. Cette initiative a été particulièrement appréciée par les syndicalistes de la Mairie que nous avons rencontré dans la foulée.

Un temps de rencontre commun a été ensuite organisé avec des représentants des salariés du magasin Orchestra de Vendargues et des syndicalistes de l’énergie. Les salariés d’Orchestra sont la parfaite illustration de ces entreprises qui se servent de la crise pour maximiser les profits, le patron du site de Vendargues ayant profité de la loi permettant de liquider son entreprise pour la racheter à bas coup !

Les salariés de l’énergie ont remercié Fabien pour ses nombreuses prises de position à leur côté dans leur lutte contre le projet Hercule. Ils ont aussi alerté sur les menaces qui pèsent sur le service public de l’énergie dans les zones rurales.

La journée s’est terminée par une rencontre avec le Maire de Montpellier et Président de la Métropole Mikaël Delafosse en présence des élu.e.s communistes. Il y a été souligné la dynamique d’union à gauche, dès le premier tour pour ce qui nous concerne, qui a permis de reprendre la ville en juin dernier. L’accent a été mis sur les nombreuses réalisations qui ancrent la nouvelle majorité résolument à gauche : première tranche de la gratuité dans les transports, doublement des aides aux associations dans les quartiers prioritaires et mise en place du plan anti-pauvreté.

La venue de Fabien a été unanimement appréciée des militant.e.s qui ont désormais hâte de l’accueillir de nouveau dans son rôle de candidat à la Présidentielle.

Nicolas Cossange