Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 29/01/2020 par PCF

Une multitude d’événements

Le calendrier des initiatives du centenaire présenté par Fabien Roussel, lors des vœux le 13 janvier dernier. Dont la grande fête du 21 juin.

L’année du centenaire du Parti communiste sera marquée par une multitude d’évènements nationaux et locaux organisés dans tout le pays. Il se conjuguera avec celui du 40e anniversaire de l’inauguration, en 1980, de notre siège en présence de George Marchais et d’Oscar Niemeyer.

Nous voulons célébrer 100 ans d’histoire mais aussi 100 ans d’avenir. Et, pour cela, nous déclinerons toutes nos initiatives, tous nos rendez-vous avec ces mots qui résument, pour nous, le communisme d’aujourd’hui : l’Humain et la planète d’abord !

Une série de manifestations rythmera cet anniversaire tout au long de l’année, en commençant, notamment, par :

  • Une exposition inédite d’affiches originales du PCF qui retracera un siècle de conquêtes sociales et de solidarité internationaliste.
  • Puis avec une semaine nationale d’initiatives, de portes ouvertes dans tous nos sièges du 15 au 21 juin et avec une grande fête du Centenaire, ici même, le dimanche 21 juin.
  • Avec tout au long de l’année des rencontres, des débats en région sur l’actualité du communisme dans ce nouveau siècle.

Et c’est à l’automne 2020, à l’approche de la date anniversaire de décembre, que se dérouleront deux évènements majeurs :

  • Une exposition célébrera les liens historiques tissés entre l’art, la culture et le PCF. Et je vous annonce que les Français pourront venir visiter, dès le 18 septembre, ici même, la Joconde, pas celle de Léonard De Vinci, mais celle à moustache de Marcel Duchamp, offerte par Louis Aragon à Georges Marchais. Il y aura bien-sûr d’autres tableaux signés par les plus grands.
  • Cette exposition se conjuguera avec une création numérique de l’artiste Miguel Chevalier, spécialement conçue en hommage aux cent ans du PCF, clin d’œil d’un artiste contemporain à l’histoire de notre parti. 

Enfin l’année se clôturera par un grand évènement festif et populaire placé sous le signe de l’internationalisme, le 12 décembre. Ho Chi Minh, Nelson Mandela, les Brigades internationales, les luttes d’indépendance anticoloniales, Angela Davis seront à l’honneur.  

Car oui, ces combats pour la paix et l’amitié entre les peuples sont toujours d’actualité !

L’idéal communiste, en plus d’être un engagement pour la paix, porte l’idée de mettre en commun nos savoirs, nos richesses, afin de les mettre au service de tous, de l’être humain et de la planète, au service d’une société fraternelle et solidaire. Il est le soulèvement de la vie, qui se renouvelle en permanence, à la chaleur des combats, pour en finir avec l’exploitation et les dominations.

Ce projet de société est d’une incroyable modernité. Né en 1920, sur les braises de la Première Guerre mondiale, il continue à agir cent ans plus tard.

Je voudrais saluer l’action des députés et sénateurs communistes pour leur travail et leur courage dans ce parlement toujours plus minoré.

Saluer les 7 000 élu·e·s communistes, toujours désintéressés, reversant une grande part de leurs indemnités, toujours présents dans les combats du quotidien. C’est autre chose que Balkany ou Dassault.

Saluer les 100 000 adhérentes et adhérents du PCF qui font de notre parti un des premiers de France pour sa force militante.

Vous êtes autant d’hommes et de femmes qui font vivre le rêve d’une société meilleure, présents aujourd’hui auprès des grévistes, actifs demain pour défendre la paix et la solidarité, toujours là pour faire vivre notre belle Fête de l’Humanité et tous ces rendez-vous militants, festifs et culturels qui fait de notre parti un parti unique en France !

Saluer le journal l’Humanité, mais aussi La Marseillaise, Liberté Hebdo et toutes celles et ceux qui, à travers ces journaux et cette presse libre, nous aident à porter un autre regard sur l’actualité.

Le Parti communiste sera toujours le parti du monde du travail et de la création, cette force politique qui permet à la jeunesse et à la classe ouvrière, à ceux qui produisent les richesses, de se former et de s’organiser, en étant présent dans toute la France, dans les villes et les villages, dans les facs, les usines et les bureaux.

Et nous faisons notre ce slogan, “L’Humain et la planète d’abord », qui résonne comme le nouveau programme des Jours heureux que nous rêvons de bâtir tous ensemble.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus