Publié le 10/02/2021 par PCF

Viva la Argentina !

L'impôt « solidaire et extraordinaire » sur les grandes fortunes, adopté par le Congrès argentin, est entré en vigueur la semaine dernière. Il instaure un impôt unique et progressif aux revenus supérieurs à 2 millions d’euros. Le gouvernement, qui espère dégager 2,5 milliards de recettes en visant 12 000 contribuables, prévoit de consacrer 20 % de cet impôt au système de santé, 20 % à l’aide des PME, 15 % à des aides sociales, 20 % à des bourses pour les étudiants et 25 % à des aides indirectes aux foyers non connectés au réseau du gaz. Le Medef local critique bien entendu un impôt qui « affecte la propriété privée et suscite un grand découragement ». Faudrait peut-être faire passer un exemplaire de la loi à Bercy, Le Maire répète volontiers qu’il est à la recherche d’idées nouvelles…

Gérard Streiff

 

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus