Le gouvernement attaque frontalement la SNCF et le statut des cheminots avec lequel il veut en finir. Dans un contexte de libéralisation du rail et en s’appuyant sur un rapport Spinetta à courte vue et dans une logique purement comptable, l’objectif de Macron est de préparer la privatisation de l’entreprise SNCF. Dans cette bataille, tous les coups sont permis, y compris les caricatures et les mensonges les plus grossiers à tel point qu’existe le « cheminot bashing ». 

 

Retrouvez l'argumentaire du PCF