International publié le 14/05/2022

L'envol de l'insécurité alimentaire dans le monde

visuel_malnutrition.jpg

Les médias en parlent peu et, pourtant, depuis deux mois déjà, les Sri Lankais descendent dans la rue pour protester contre leurs conditions de vie et dénoncer leur souffrance quotidienne. Pénuries de nourriture, de carburant et de médicaments sont le quotidien de la population, victime d'une grave crise économique qui ravage leur pays.

Le Sri Lanka n'est pas le seul pays où la sécurité alimentaire n'est plus assurée. Afghanistan, Pakistan, Liban, Yémen, Éthiopie, Madagascar, Guatemala...la liste des pays concernés s'allonge. La sous-alimentation et la malnutrition resurgissent dans toutes les régions du monde depuis la pandémie de la Covid-19. Le rapport mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) sur les crises alimentaires1 indique qu'en 2020 environ 118 millions de personnes de plus qu’en 2019 ont été confrontées à la faim, faisant monter le total des victimes à plus de 800 millions.

En novembre dernier, en raison d'une sécheresse historique liée au réchauffement climatique, des dizaines de milliers de Malgaches n'avaient plus accès à l'eau et souffraient de la faim.

Depuis le 24 février et le déclenchement de la guerre en Ukraine par la Russie, la sécurité alimentaire est menacée dans bien des pays au monde. Outre la population ukrainienne victime directe du conflit, ce sont également les pays très dépendants des matières premières ukrainiennes ou russes qui subissent et subiront de sévères pénuries.

Le rapport du FAO attire l'attention sur l'importance des poussées de la faim dans le monde, elles sont les plus fortes depuis des décennies. La réapparition des famines, de la faim et de la malnutrition montre les failles de nos sociétés fragilisées par les politiques ultra libérales. Les questions de production et de consommation, de quantité et de qualité des aliments, sont un enjeu primordial pour les êtres humains. L'alimentation, est un bien fondamental pour les femmes et les hommes, elle doit être extraite des forces de l'argent.

Les facteurs de l'insécurité alimentaire sont multiples : conflits, changements climatiques, crise économique ; leur répétition amplifie les effets, ce sur quoi il faut ajouter le facteur exponentiel qu'a été la pandémie. Ces causes suggèrent, comme l'indiquait Lydia Samarbakhsh dans son rapport de la commission des relations internationales du PCF en novembre 2021, que « les menaces et sources d'insécurité sont plus « globales » qu'uniquement nationales et elles invitent à l'élaboration de réponses politiques multilatérales, inclusives, où l'interdépendance est facteur de réussite collective par les coopérations et solidarités qu'elle permet de développer, contrecarrant dès lors toute ambition hégémonique. »2

La faim constitue une véritable menace pour la sécurité car pour survivre toutes les dérives peuvent voir se développer : trafic en tout genre, prostitution, travail des enfants, vente d'organes, etc. La sécurité alimentaire est un pilier pour la construction d'un monde de paix.

Méline Le Gourriérec
membre de la commission des relations internationales

1 - http://www.fightfoodcrises.net/fileadmin/user_upload/fightfoodcrises/doc/resources/GRFC_2022_FINAl_REPORT.pdf

2 - https://www.pcf.fr/cri_intro_lydia_samarbakhsh_sept21