3 décembre : Journée internationale des personnes handicapées, des droits à défendre encore et toujours

Les années passent et le respect des droits des personnes handicapées à travers le monde ne s’améliore guère.
1,2 milliards d’individus sont en situation de handicap, soit 15% de la population mondiale.

Parmi eux, une immense majorité vit dans la pauvreté et n’a pas accès à ses droits fondamentaux : se déplacer, apprendre, travailler, se soigner, se cultiver, choisir son lieu de vie, fonder une famille.

Pour beaucoup, il s’agit survivre et non de vivre, parfois au sens propre, car elles sont souvent les oubliées lors de conflits armés ou de catastrophes naturelles dévastatrices et victimes de violences multiples, notamment si elles sont des femmes.

Car la question du handicap, ici comme ailleurs, est une question de droits humains. L’ONU l’a d’ailleurs rappelé à la France en septembre 2021: notre pays a signé et ratifié une convention internationale des droits des personnes handicapées en 2010 mais ne la respecte pas et bafoue les droits de plus de 7,7 millions de nos concitoyens. Ce rappel à l’ordre a été confirmé par le Conseil de l’Europe en 2023.
En effet, la loi de 2005, déjà insuffisante, est lentement détricotée par un gouvernement libéral qui veut mettre les personnes en situation de handicap au travail, quel que soit ce travail, sans les aménagements parfois nécessaires, qui regarde sans agir le délitement du secteur médico-social et notamment de l’aide à domicile et qui ne rend pas effectif le droit à l’éducation de milliers d’enfants.

C’est inacceptable ! Donnons leur pleine citoyenneté aux personnes handicapées : conditionnalité des aides publiques à l’accessibilité des lieux et services, accompagnement (sous toutes ses formes et d’autres à créer) financé et sans reste à charge pour une vie dans la cité selon les besoins de chacun·e, revenu d’existence digne et au moins égal à un SMIC revalorisé, pour les personnes ne pouvant travailler, plan d’urgence pour faire des MDPH un véritable service public …

Nous voulons combattre enfin les discriminations validistes auxquelles sont confrontées les personnes handicapées, notamment sur leur lieu de travail, combattre aussi les vexations et humiliations quotidiennes face à un environnement social inaccessible et à de multiples parcours d’obstacles administratifs tout au long de leur vie.


Parti Communiste Français
Le 2 décembre 2023