Cheminots - Le billet de Gérard Streiff

Publié le 15 mai 2024

Le bel accord sur les fins de carrière à la SNCF que toutes les organisations représentatives des cheminots (CGT, UNSA, SUD, CFDT) ont signé a mis le petit monde libéralo-libéral en émoi.

On ne compte plus les tribunes d’experts outrés, les gros mots poussés par une droite en pétard. Le ministre de l’Économie a « convoqué » le PDG de l’entreprise publique et ce dernier, si l’on a bien compris, serait viré après les JO. Les cheminots ont fait là une belle démonstration, à la fois de l’utilité et du poids des syndicats, de la force de la démocratie sociale et aussi – et surtout - ils ont signifié qu’une autre politique que la ligne austéritaire (et la casse des retraites à coups de 49.3) était possible. On n’ira pas ici jusqu’à écrire vive le PDG, mais vive les cheminots, ça, oui, on le pense absolument.
Gérard Streiff

Article publié dans CommunisteS, numéro 996 du 15 mai 2024.