Une campagne bien partie

Publié le 15 mai 2024

Un Parti qui se met en ordre de bataille !

Tout d’abord, merci aux camarades de Béziers qui nous ont donné l’idée de faire le point sur notre travail militant, et bravo à toutes celles et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, reprennent la main sur le terrain pour réinsérer le Parti communiste dans la vie.

À Alfortville, petite ville de la banlieue du Val-de-Marne, nous avons engagé une vraie reconstruction du tissu militant. Avec l’arrivée très remarquée et très appréciée de jeunes de la JC, d’Anouk, notre nouvelle secrétaire de section, et de Fatima, notre candidate aux européennes, la campagne a pris un sacré coup de jeune et un bel élan.

De nouvelles adhésions sont en perspective, avec le retour d’anciens camarades, et avec de jeunes militants qui veulent vraiment changer la vie. Ça passe aussi forcément par un renouvellement de nos pratiques et, comme à Béziers, la perspective de recréer des cellules, actives, au plus près du terrain, est très mobilisatrice.

Dans les quartiers, les entreprises, les associations la présence des communistes est plus visible, prometteuse pour l’avenir. Un travail en commun est même mis en place avec la section de Maisons-Alfort, la ville voisine.

Aussi bizarre que ça puisse paraitre, la campagne pour les élections européennes est une excellente occasion de refaire de la politique dans des lieux un peu abandonnés, pris par des habitudes que nous avions du mal à changer. Là, il faut discuter du rôle et de l’utilité d’élections très mal connues et agir pour que chacun prenne sa place dans la construction d’une Europe des peuples, de la paix, du partage des richesses, une Europe écologique tournée vers les pays du sud. La prise de conscience des dangers de la montée de l’extrême droite est un aiguillon pour un renouveau de la question politique et de l’engagement. Les mobilisations et les succès sont au rendez-vous !

Des réunions ont lieu dans les quartiers, chez les Alfortvillais. Des réunions de formations se sont mises en place (féminisme, LGBT, économie…). La présentation du livre Missak et Mélinée Manouchian a été très appréciée.

Une réunion de quartier a réuni plus de 50 personnes autour de nos candidates, Sigrid et Fatima : une réunion populaire qui ne s’était pas vue depuis de nombreuses années ! La bataille des élections a bien lieu par la diffusion de notre programme, en lien avec les luttes (emploi, logement, pouvoir d’achat, démocratie).

Nous avons fait de la présence des communistes dans les associations locales une priorité : par exemple, nous les associons le plus souvent possible à nos réunions publiques (par exemple l’association « Livres en luttes » qui revend des livres d’occasion pour que circulent la culture et l’histoire politique).

Si la section a perdu beaucoup de ses forces ces dernières années, nous sommes engagé·es dans la revalorisation de nos potentiels politiques locaux, et ce qui passe par création de nouvelles cellules.

Marc Lesvignes

Article publié dans CommunisteS, numéro 996 du 15 mai 2024.